Portrait de Madame Paul Guillaume Laurencin, Marie

Dimensions

92 x 73

175cm115cm
Aperçu visuel de la silhouette d'un adulte de 175 cm et d'un enfant de 115 cm par rapport à l'œuvre

Quand est-ce que cela a été créé ?

1924

Matériau

Huile sur toile

Localisation de l’œuvre

Musée de l’Orangerie

De la douceur !

Du gris, du vert pâle, du rose, du blanc : les couleurs très claires de ce portrait sont d’une grande douceur. On dirait même qu’il s’agit d’un pastel ! Pourtant la peintre Marie Laurencin a bel et bien utilisé de la peinture à l’huile… Ce portrait est assez représentatif de sa manière de faire. On y trouve d’ailleurs des éléments qu’elle utilise dans la plupart de ses tableaux ; c’est le cas de l’écharpe portée par la jeune femme, mais aussi du drôle de chien qui semble vouloir monter sur ses genoux. Il ressemble presque à une biche, avec ses grands yeux noirs et son museau allongé !

Cette femme a plus d’un nom dans son sac

Cette dame au regard doux et à la robe rose pâle a eu plusieurs noms au cours de sa vie ! Alors qu’elle n’est qu’une jeune fille, elle se prénomme encore Juliette Lacaze. Elle change de nom lorsqu’elle se marie avec le collectionneur et marchand d’art Paul Guillaume. En effet celui-ci lui trouve un nouveau prénom -rien que ça !- et décide de l’appeler Domenica. Après la mort de son mari, elle épouse l’architecte Jean Walter ; c’est ainsi qu’elle reçoit son troisième et dernier nom, Domenica Walter.

La newsletter des Petits M’O

Restez informé et ne manquez plus aucune actualité, événements et offres des musées d'Orsay et de l'Orangerie en vous inscrivant à la newsletter des Petits M’O.