Fermeture des musées

Réouverture au public du musée de l’Orangerie le lundi 22 juin et du musée d’Orsay le mardi 23 juin. Mise en vente des billets à partir du 8 juin. Toutes les informations sur les conditions d'accès et de visite sont à retrouver dans les informations pratiques.

Reflets verts Claude Monet

Dimensions

200 x 850

175cm115cm
Aperçu visuel de la silhouette d'un adulte de 175 cm et d'un enfant de 115 cm par rapport à l'œuvre

Quand est-ce que cela a été créé ?

1915

Matériau

Huile sur toile

se trouve le lieu représenté ?

Giverny

Localisation de l’œuvre

Musée de l’Orangerie

La couleur avant tout

Chez Monet, ce n’est pas vraiment le dessin qui est important, mais bien la couleur. C’est grâce à elle que le peintre représente les différents éléments de son jardin. Ainsi, une petite tache rose devient une fleur de nymphéa, tandis qu’une spirale verte représente sa feuille. Les longs coups de pinceaux verticaux, de couleur verte, permettent au peintre d’évoquer la végétation qui entoure son bassin. Que ce soient les arbres, les touffes d’iris, ou bien l’herbe haute qui envahit les berges… Dans la toile Reflets verts, la couleur correspond bien à l’élément qu’elle représente, mais ce n’est pas toujours le cas. Parfois Monet s’amuse avec la lumière du jour, comme dans la toile Soleil couchant. Dans cette dernière, les derniers rayons du soleil teintent la végétation du jardin. Ainsi, les feuilles des nymphéas sont tantôt vert foncé, tantôt vert clair.

Soleil couchant Claude Monet © RMN-Grand Palais (musée de l'Orangerie)/ Michel Urtado

À la recherche d’indices

Dans l’ensemble des Nymphéas, c’est parfois le titre de la composition qui nous permet de comprendre ce que Monet a représenté. Par exemple, le titre Soleil couchant nous indique que le peintre s’intéresse à un moment très particulier de la journée :  il s’agit du crépuscule, c’est-à-dire le moment où le soleil se couche derrière l’horizon. Comme à son habitude, Monet utilise les reflets de son étang pour montrer ce qui se passe ailleurs… Et dans ce panneau, c’est bien du ciel qu’il s’agit.

Montrer le temps qui passe

Dans Soleil couchant, la grande tache jaune-orange au premier plan, sur la gauche, évoque le soleil. Ses derniers rayons ont percé l’épaisse végétation qui entoure le bassin, et viennent se refléter sur l’eau. Juste au-dessus, les teintes de rose et de violet, représentent le changement de couleur du ciel, qui devient de plus en plus sombre, à mesure que le soleil disparaît. Ainsi, avec une composition , mais plusieurs couleurs, Monet arrive à représenter les différentes étapes de la fin du jour.

La newsletter des Petits M’O

Restez informé et ne manquez plus aucune actualité, événements et offres des musées d'Orsay et de l'Orangerie en vous inscrivant à la newsletter des Petits M’O.