Pass sanitaire

En application des mesures gouvernementales de lutte contre la propagation de la COVID19, le pass sanitaire est obligatoire accompagné d’un document d’identité pour accéder aux musées d'Orsay et de l’Orangerie à partir du 21 juillet pour toutes les personnes de 18 ans et plus.

De la gare au musée

Comme tu le sais peut-être, le musée d’Orsay était il y a plus d’une centaine d’année… une gare ! Comment transforme-t-on une gare en musée ? Retour sur cette drôle d’histoire. 

Avant la gare, un palais...

 

Le palais d'Orsay

 

Au XIXe siècle, l’emplacement où se trouve aujourd’hui le musée était occupé par une caserne de cavalerie et par le Palais d’Orsay, qui avait été achevé en 1838.

Pendant la Commune de 1871, le quartier fut incendié et les ruines du Palais d’Orsay restèrent pendant 30 ans. 
 

Une gare aux airs de « Palais des Beaux-Arts »

 

La gare en construction

 

Peu de temps avant l’Exposition Universelle de 1900, la Compagnie des Chemins de fer d’Orléans acheta ce terrain à l’Etat. La compagnie souhaitait en effet avoir une gare terminus plus centrale que celle d’Austerlitz, qui était jugée un peu lointaine. C’est l’architecte Victor Laloux qui fut choisi en 1898 pour concevoir cette gare. Le défi était immense car le futur bâtiment devait s’intégrer dans un quartier élégant, voisin des palais du Louvre et de la Légion d’honneur. 

 

La gare d'Orsay


La gare et son hôtel furent achevés en seulement deux ans et inaugurés le 14 juillet 1900 pour l’Exposition Universelle. Victor Laloux réussit le pari d’en faire un bâtiment élégant en masquant les structures métalliques de la gare par une façade en pierre. Le peintre Edouard Detaille déclara à son sujet : la " gare est superbe et a l'air d'un palais des Beaux-Arts". 

 

L'intérieur de la gare d'Orsay


La gare était pour l’époque d’une grande modernité, proposant des ascenseurs pour les voyageurs, des monte-charges pour les bagages. Chose rare, elle abritait également un hôtel, permettant aux voyageurs en transit de rester proches de la gare. 

 

Motrices gare d'Orsay


Les trains y étaient acheminés par traction électrique grâce à des motrices que l’on appelait, en raison de leur forme, des boîtes à sel.

Le déclin de la gare.

Jusqu’en 1939, la gare d’Orsay était le terminus des lignes en provenance du sud-ouest de la France. 
L’hôtel recevait les voyageurs mais aussi des associations et des partis politiques qui pouvaient y tenir des banquets dans la magnifique salle des fêtes ou le restaurant. A partir de 1939 cependant, seuls les trains de banlieue y arrivaient. Les quais étaient trop courts pour des trains devenus plus longs en raison de l’électrification progressive des lignes de chemin de fer. 

Entre gare et musée.

La gare connut alors différents usages : centre d’expéditions de colis aux prisonniers pendant la guerre, centre d’accueil des prisonniers à la libération, elle servit de décor à plusieurs films et abrita aussi la compagnie de théâtre Renaud Barrault. 

 

Voitures garées dans la gare d'Orsay


En janvier 1973, l’hôtel ferme ses portes. Menacée de démolition, la gare fut classée monument historique le 8 mars 1978 et la décision fut prise d’en faire un musée, à l’initiative du Président de la république Valéry Giscard d’Estaing.

Le musée d’Orsay fut inauguré par François Mitterrand le 1er décembre 1986. 

La newsletter des Petits M’O

Restez informé et ne manquez plus aucune actualité, événements et offres des musées d'Orsay et de l'Orangerie en vous inscrivant à la newsletter des Petits M’O.