Fermeture des musées

Réouverture au public du musée de l’Orangerie le lundi 22 juin et du musée d’Orsay le mardi 23 juin. Mise en vente des billets à partir du 8 juin. Toutes les informations sur les conditions d'accès et de visite sont à retrouver dans les informations pratiques.

Paul Gauguin

Date et lieu de naissance


Paris

Date et lieu de décès


Hiva Oa (Iles Marquises)

Domaine(s)

Peinture, Arts graphiques, Sculpture

Nationalité

Française

Un amateur proche des impressionnistes

Paul Gauguin pratique la peinture en amateur. Mais en 1883 il décide d’en faire son métier. Ses premières œuvres sont proches des impressionnistes, et il participe à plusieurs de leurs expositions. Ensuite, il explorera des styles très différents tout au long de sa vie.

De la Bretagne à l’Océanie

Gauguin aime voyager. Il a le goût des endroits isolés et des cultures que l’on considérait alors comme primitives. Il aime ce qui lui semble sauvage, authentique. En Bretagne, il découvre le village de Pont-Aven en 1886. Il y rencontre d’autres artistes comme Émile Bernard et Paul Sérusier, qui, comme lui veulent peindre en simplifiant les formes. C’est ce qu’il fait dans le portrait de l’aubergiste de Pont-Aven, La Belle Angèle, où il évoque également les cultures qui l’influencent. Au fil de ses différents séjours, il met au point le cloisonnisme. Comme dans un vitrail, les formes sont simplifiées et faites de grands aplats de couleurs délimités par des cernes.

La belle Angèle La belle Angèle Paul Gauguin © RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

La découverte de Tahiti

En 1891, Gauguin part pour Tahiti. Il découvre la culture Maori et s’en inspire pour peindre, sculpter et graver. En quelques mois, il peint près de 70 toiles ! Il revient en France en 1893, y reste deux années, puis part définitivement à Tahiti, puis en 1901 aux îles Marquises où il meurt en 1903.

La newsletter des Petits M’O

Restez informé et ne manquez plus aucune actualité, événements et offres des musées d'Orsay et de l'Orangerie en vous inscrivant à la newsletter des Petits M’O.