Fermeture des musées

Réouverture au public du musée de l’Orangerie le lundi 22 juin et du musée d’Orsay le mardi 23 juin. Mise en vente des billets à partir du 8 juin. Toutes les informations sur les conditions d'accès et de visite sont à retrouver dans les informations pratiques.

Qui était Léopold Chauveau?

Vie de l’artiste

Léopold Chauveau est né en 1870 à Lyon. Sur les conseils de ses parents, il entame des études de médecine et devient interne des hôpitaux de Paris. 

Léopold Chauveau en compagnie de ses monstres
Léopold Chauveau en compagnie de ses monstres sculptés, vers 1937, collection particulière, © Droits réservés


En 1897, il épouse Renée Suzanne Penel. Leur premier fils Pierre naît en 1899 et Michel, le second, en 1901. 

En 1905, Léopold Chauveau, désormais installé à Versailles avec toute sa famille commence à sculpter des monstres, grâce à son ami Georges Lacombe qui l’initie à la sculpture. 
En 1906, le troisième fils de Chauveau, Renaud, naît. 


Après avoir vécu deux ans à Tlemcen, en Algérie, la famille s’installe en Haute-Savoie pour 4 ans où Chauveau est médecin. 
En 1911,il expose pour la première fois une sculpture de monstre au Salon d’Automne. L’année suivante naît son 4e fils, Olivier. 


En 1914 lorsque débute la Première guerre mondiale, Léopold Chauveau est mobilisé et rejoint le front en tant que médecin pour soigner les blessés de guerre. C’est le début d’une période terrible pour l’artiste qui perd, en 3 ans, ses deux fils Pierre et Renaud, ainsi que sa femme. En 1916, c'est son grand ami Georges Lacombe qui décède.  


Après la guerre en 1920, Chauveau est chirurgien à l’hôpital militaire américain de Blérancourt. Il commence à dessiner ses premiers Paysages monstrueux.
En 1922, il arrête la médecine pour se consacrer à l’art, et s’achète un atelier boulevard Raspail à Paris. Il devient très ami avec l’écrivain Roger Martin du Gard. Cette même année se tient une exposition de ses œuvres intitulée : « Monstres, créatures singulières et hypothétiques » à Paris.


En 1923 est publié L’Histoire du poisson scie et du poisson marteau, illustrée par le peintre Pierre Bonnard.  


En 1924, il épouse sa seconde femme, l’infirmière Madeleine Lamy et ils s’installent dans le 14e arrondissement de Paris. 
Entre 1926 et 1928, son publiées Les histoires du petit père Renaud, illustrées par Pierre Bonnard, ainsi que Les Cures merveilleuses du docteur Popotame. Chauveau adapte et illustre Le Romand de Renard
En 1938 a lieu à Paris une exposition intitulée « Les monstres de Léopold Chauveau, sculptures et dessins »


En 1940 après le début de la seconde guerre mondiale, Chauveau quitte Paris en voiture avec sa femme Madeleine pour rejoindre son ami Roger Martin du Gard. Epuisé, il meurt chez lui à son arrivée.

L’œuvre de Léopold Chauveau

Léopold Chauveau a commencé à sculpter des monstres vers l’âge de 35 ans. Il travaille d’abord le bois, puis utilise des matériaux plus malléables comme la cire et le plâtre. L’artiste s’inspire des gargouilles médiévales ou encore des créatures que l’on peut voir dans l’Art japonais. Ses créatures sont touchantes et attachantes. 

 

Léopold Chauveau, Grapus
Léopold Chauveau, Grapus, vers 1912, © Musée d'Orsay, RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt

 

Egalement dessinateur, Chauveau a illustré de nombreux classiques de la littérature, comme La Bible, ou Le Roman de Renard. Il illustre aussi Les Fables de la Fontaine, qui occupent une place importante dans son œuvre. Léopold Chauveau racontait que lorsqu’il était enfant, les Fables de la Fontaine étaient le seul livre qu’il ouvrait sans y être obligé. 

 

Léopold Chauveau, Les Fables de la Fontaine
Léopold Chauveau, Fables de la Fontaine/ Le rat qui s’est retiré du monde, Paris, musée d’Orsay, don de Marc Chauveau, 2016


Vers 1923, il commence à écrire ses propres histoires pour enfants. Après L’Histoire du poisson scie et du poisson marteau, il écrit et publie en 1925 Les Histoires du petit père Renaud, qui comptent, entre autre, l’Histoire du petit serpent, et L’Histoire du gros arbre


Ses histoires pour enfants racontent le plus souvent la vie et les aventures d’animaux divers et variés. 


Chauveau s’est aussi consacré à partir des années 1920 au dessin de Paysages monstrueux, de grandes étendues où évoluent des créatures aux formes étranges. 
 

La newsletter des Petits M’O

Restez informé et ne manquez plus aucune actualité, événements et offres des musées d'Orsay et de l'Orangerie en vous inscrivant à la newsletter des Petits M’O.