Pass sanitaire

En application des mesures gouvernementales de lutte contre la propagation de la COVID19, le passe sanitaire est obligatoire pour accéder aux musées d'Orsay et de l'Orangerie pour toutes les personnes de plus de 12 ans et 2 mois.

Chaïm Soutine

Date et lieu de naissance


Smilovitchi, Empire russe, actuelle Biélorussie

Date et lieu de décès


Paris

Domaine(s)

Peinture

Nationalité

Russe

Ami de

Amadeo Modigliani

Soutine à Paris: la rencontre des artistes

Chaïm Soutine naît dans une petite ville de l’Empire russe. Il s’installe à Paris en 1913 où il se lie avec les différents artistes installés dans le célèbre quartier de Montparnasse. C’est ainsi qu’il rencontre Marc Chagall et Amedeo Modigliani qui appartiennent à l’Ecole de Paris.

A Paris, Soutine a une vie misérable et la Première Guerre mondiale ne fait qu’aggraver sa pauvreté. Amadeo Modigliani est son ami proche : c’est lui qui soutient Soutine et le peint de nombreuses fois. Ils louent d’ailleurs ensemble un petit atelier.

Quand Soutine rencontre Paul Guillaume: vers les honneurs américains

Soutine rencontre le marchand Paul Guillaume à Paris. Il aime particulièrement les peintures impressionnistes d’Auguste Renoir ou de Paul Cézanne, apprécie les œuvres d’Henri Matisse et s’intéresse de près aux couleurs vives de Soutine. Ils sont d’ailleurs tous aujourd’hui à l’Orangerie. C’est lui qui contribue grandement à sa renommée au-delà de l’Atlantique : Paul Guillaume devient un intermédiaire pour vendre de nombreuses toiles de Soutine à Alfred Barnes, un grand amateur d’art qui souhaite créer une fondation d’art à Philadelphie, aux Etats-Unis. Aujourd’hui encore, la Fondation Barnes représente, avec le Musée de l’Orangerie à Paris, la plus grande collection d’œuvres de Soutine dans le monde.

De la peinture à la folie: des couleurs vives, des formes torturées

La peinture de Soutine se démarque des autres artistes de l’entre-deux-guerres. Il peint principalement des portraits, des natures mortes et des paysages. Il utilise des couleurs vives, il crée des contrastes et donne à ses œuvres un aspect à la fois torturé et flamboyant. Pour cela, il use du noir et du rouge pour montrer une certaine tourmente et un côté violent.

Le savais-tu?
Soutine aime peindre des personnages et des maisons déformées. Ses toiles ont souvent une dimension irréelle, comme dans un rêve.

La newsletter des Petits M’O

Restez informé et ne manquez plus aucune actualité, événements et offres des musées d'Orsay et de l'Orangerie en vous inscrivant à la newsletter des Petits M’O.