Fermeture des musées

Réouverture au public du musée de l’Orangerie le lundi 22 juin et du musée d’Orsay le mardi 23 juin. Mise en vente des billets à partir du 8 juin. Toutes les informations sur les conditions d'accès et de visite sont à retrouver dans les informations pratiques.

Henri de Toulouse-Lautrec

Date et lieu de naissance


Albi

Date et lieu de décès


Saint-André-du-Bois

Domaine(s)

Peinture, Arts graphiques

Nationalité

française

Formation

Issu d’un milieu aristocratique, Toulouse-Lautrec manifeste très tôt un goût et un don pour le dessin, passe-temps qui était très pratiqué dans sa famille. Enfant, une maladie osseuse, et deux accidents l’empêchent de grandir. Toulouse-Lautrec assume cette infirmité et sa silhouette disproportionnée comme le montrent les œuvres où il se représente lui-même. Arrivé à Paris en 1872, il s’oriente, son bac en poche, vers une carrière artistique. Il devient l’élève du peintre Léon Bonnat puis de Fernand Cormon.

Un homme et un artiste singulier

Toulouse-Lautrec a été influencé par d’autres peintres de son époque mais on ne peut pas vraiment le rattacher à un mouvement. Peu intéressé par le paysage, il préfère peindre la vie urbaine, et surtout la vie nocturne, celle des cabarets et salles de spectacles de Montmartre notamment, le quartier où il vit.

En route vers la gloire !

En 1891, son affiche pour le cabaret du Moulin Rouge le rend célèbre. Le peintre produit un grand nombre d’œuvres, peintures comme illustrations. Toulouse-Lautrec est également capable de pratiquer de nombreuses techniques : crayon, peinture sur toile, peinture à l’essence sur carton, lithographie etc… En 1893 une exposition est consacrée à ses œuvres à la galerie Boussod Valadon. En 1895, l’artiste réalise deux panneaux pour la baraque que son amie, La Goulue, installe à la Foire du Trône. Aujourd’hui très célèbres, ces panneaux évoquent les heures de succès de la danseuse.

 

Panneau pour la baraque de la Goulue à la Foire du Trône à Paris
Henri de Toulouse Lautrec, Panneau pour la baraque de la Goulue, à la Foire du Trône à Paris 1895  © RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski
 

 

Des dernières années difficiles.

Rongé par des problèmes de santé liés à son mode de vie, l’artiste est interné dans une clinique. Il réussit alors à dessiner, peindre de mémoire des œuvres qui donnent l’impression d’avoir été croquées sur le vif.  Peu de temps après sa sortie, Toulouse-Lautrec meurt à l’âge de 36 ans.

La newsletter des Petits M’O

Restez informé et ne manquez plus aucune actualité, événements et offres des musées d'Orsay et de l'Orangerie en vous inscrivant à la newsletter des Petits M’O.