Fermeture des musées

Réouverture au public du musée de l’Orangerie le lundi 22 juin et du musée d’Orsay le mardi 23 juin. Mise en vente des billets à partir du 8 juin. Toutes les informations sur les conditions d'accès et de visite sont à retrouver dans les informations pratiques.

Henri Matisse

Date et lieu de naissance


Le Cateau-Cambrésis

Date et lieu de décès


Nice

Domaine(s)

Peinture, Arts graphiques, Sculpture

Nationalité

française

Ami de

Pablo Picasso, André Derain

Peintre par hasard !

Alors qu’il travaille chez un notaire, Henri Matisse découvre la peinture en se reposant des suites d’une opération de l’appendicite. Il suit des cours de dessin dans sa ville natale, puis abandonne son emploi pour se rendre à Paris, où il entre dans l’atelier de Gustave Moreau.

Un peintre en mouvement

A Paris, il rencontre Derain, Marquet, Signac. Ce dernier l’invite à Saint-Tropez, village de pécheur de la côte d’azur, alors inconnu. Séduit par la Méditerranée, Matisse vit à Nice à partir de 1921 avant de s’installer à Vence où il peint le décor de la chapelle du Rosaire. Ses voyages au Maroc lui inspirent de nombreuses œuvres. Il se rend même à Tahiti en passant par les Etats-Unis.

La couleur dans tous ses états !

Abandonnant les couleurs sombres de ses débuts, Matisse peint Luxe, Calme et Volupté, avec une multitude de taches de couleurs claires.  

 

Luxe, calme et volupté
Henri Matisse, Luxe, calme et volupté © Succession H. Matisse 2019 © RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

 

En 1905 au Salon d’Automne, les teintes vives et irréalistes de ses portraits et de ses paysages choquent les visiteurs.  Très vite, il réduit le nombre de couleurs et les pose par grands aplats comme dans La Danse, un de ses chefs-d’œuvre. A la fin de sa vie, malade, il crée les grands nus bleus en découpant ses motifs dans de grandes feuilles de papier,  peintes avec de la gouache. Matisse imagine des œuvres décoratives qui détendent, font rêver et où le regard se perd dans la couleur.

En 1905, Matisse et Derain présentent leurs tableaux dans la même salle que le Douanier Rousseau qui, lui, montre un lion. La violence des couleurs de leurs toiles, placées devant un lion, leur vaut le surnom de Fauves.

La newsletter des Petits M’O

Restez informé et ne manquez plus aucune actualité, événements et offres des musées d'Orsay et de l'Orangerie en vous inscrivant à la newsletter des Petits M’O.